Dix Questions fréquemment posées sur le Père Nicholas Gruner

Dix Questions fréquemment
posées sur le Père Nicholas Gruner


1. Qui est le Père Nicolas Gruner?

Le Père Nicolas Gruner est un prêtre catholique canadien qui a été ordonné à Frigento, en Italie, en 1976. Il a une licence en Théologie Sacrée ( S T L ) de l’Université Pontificale Saint Thomas à Rome ( l’Angelicum ), qu’il a reçue avec mention honorable. C’est un prêtre de haut niveau.

2. Pourquoi le Père Gruner réside-t-il au Canada, s’il a été ordonné en Italie?

En 1978, le Père Gruner a reçu permission écrite de l’Evêque d’Avellino (Italie) pour résider au Canada, quand le Père Gruner n’a plus voulu adhérer à la communauté franciscaine qu’il avait eu d’abord l’intention de rejoindre en Italie. A cause de la barrière linguistique, il n’y avait pas de vraie mission canonique pour le Père Gruner comme prêtre de paroisse à Avellino. Donc le Père Gruner est retourné au Canada où il se trouva impliqué dans sa mission actuelle.

3. En quoi consiste la mission du Père Gruner?

Entre 1977 et 1978, un Evêque Catholique de Rite Oriental, alors Président d’Honneur du Comité National pour la Vierge Pèlerine Nationale du Canada (le N P V) contacta les Directeurs de ce Comité, les pressant de placer un prêtre Catholique dans leur Conseil. Peu après en 1978, le Père Gruner revint au Canada pour accomplir cette injonction de l’Evêque. Il fut nommé au Conseil du N.P.V. et devint directeur exécutif.

Le N.P.V. avait reçu la garde d’une statue de la Vierge Pèlerine de Notre-Dame de Fatima, bénie par le Pape Paul VI à Fatima. Le Père Gruner a contribué à introduire la statue au Canada et par la suite fut impliqué dans l’organisation de pèlerinages avec la statue. Sous l’intendance du Père Gruner le comité s’est agrandi depuis une simple poignée de membres jusqu’à l’oeuvre la plus vaste du monde consacrée à la propagation du Message de Fatima dans son intégralité.

4. Le Père Gruner n’est-il pas un "prêtre suspendu"?

Non, le Père Gruner n’est pas "suspendu". Il est vrai que certains membres de la bureaucratie vaticane, opposés à l’oeuvre du Père Gruner, ont fait pression sur l’Evêque d’Avellino pour le faire revenir à Avellino, sous menace de suspension - après une absence approuvée de vingt ans! Le Père Gruner a porté plainte contre cet ordre évidemment injuste et pendant l’appel (toujours en cours) aucune menace de suspension, selon le Code de Droit Canon, ne peut prendre effet. Donc, le Père Gruner demeure prêtre en situation correcte selon la loi de l’Eglise.

Il faudrait noter que le Père Gruner avait été expressément rappelé à Avellino sous prétexte qu’il avait "failli" à obéir à l’ordre de trouver un autre Evêque. En vérité le Père Gruner a trouvé trois autres Evêques pour l’incardiner dans leur Diocèse, mais chacun fut dissuadé de l’accepter par les mêmes bureaucrates du Vatican qui essaient de le forcer à revenir à Avellino. Ainsi, le Père Gruner a été empêché, en fait, d’accomplir l’ordre même auquel on l'accusaient de désobéir par ceux-là mêmes, les deux Archevêques du Vatican, les mêmes bureaucrates qui l’accusent de désobéir!

5. Le Père Gruner n’agit-il pas sans la permission des autorités de l’Eglise?

En premier lieu, on n’a besoin d’aucune permission! Le Code de Droit Canon de 1983 promulgué par le Pape Jean Paul II donne aux Prêtres et aux laïcs le droit de constituer des apostolats privés sans aucune permission d’autorité ecclésiastique quelle qu’elle soit (Canon 212 - 228 - 278 et 299). Il y a beaucoup d’associations privées dans l’Eglise d’aujourd’hui qui éditent des publications, organisent des conférences et collectent des fonds sans aucune "permission" de la part des autorités de l’Eglise et l’oeuvre du Père Gruner n’est que l’une d’entre elles.

6. Avec son oeuvre, le Père Gruner ne cause-t-il pas la "dissension" et la "rébellion" contre le Pape?

Non, il prêche seulement la vérité sur le Message de Fatima - y compris ces points du Message considérés aujourd’hui par certains comme "politiquement incorrects". Nulle autorité de l’Eglise n’a jamais dit que l’enseignement et la prédication du Père Gruner sur le Message de Fatima soit contraire à la foi et à la morale.

La seule "dissension" causée par la prédication de la vérité est chez ceux qui ne veulent pas entendre la vérité. Mais le Code de Droit Canon de 1983 (Canons 212 - 215) reconnaît le droit d’origine divine, et même le devoir des prêtres et des laïcs de s’exprimer sur des sujets qui concernent le bien commun de l’Eglise. Le Père Gruner ne fait rien d’autre que d’exercer ce droit d’origine divine.

Ce n’est pas "rébellion contre le Pape" que d’en appeler à l’autorité du Pape et à la loi même de l’Eglise promulguée par le Pape lui-même - ou de maintenir la loi même que l’Eglise a promulguée - comme fait le Père Gruner, contre ceux qui répandent erreur et scandale dans l’Eglise, ou de relever que seul le Pape peut apporter la paix à l’Eglise et au monde en faisant ce que Notre-Dame a spécifiquement demandé au Pape à Fatima.

7. Quel est le Mes sage de Fatima?

Le Message de Fatima contient la demande de Notre Dame sur la prière ; la pénitence et la communion réparatrice les 1ers samedis de cinq (5) mois consécutifs. Le Message contient de nombreuses prédictions sur les évènements mondiaux qui ont eu lieu depuis que le Message de Fatima a été donné en 1917, incluant l’élection du Pape Pie XI, la 2ème guerre mondiale, l’expansion du communisme à travers le monde, les guerres sans précédent, les persécutions contre l’Eglise à cause du communisme dans beaucoup de Nations.

Le Message de Fatima appelle aussi à la Consécration de la Russie au Coeur Immaculé de Marie par le Pape, en union avec les Evêques du monde, afin que s’opère la miraculeuse conversion de cette nation et par la suite la paix dans le monde. Le Message inclut ce qui est connu comme "le 3ème Secret de Fatima", que beaucoup de gens croient prédire comme étant la crise actuelle dans l’Eglise et le monde. Bien que la dernière voyante survivante de Fatima Soeur Lucie ait exhorté ses supérieurs à révéler le 3ème Secret à l’Eglise entière au plus tard en 1960, c’est dans cette année même que le Pape Jean XXIII a dissimulé le secret, et ses successeurs ont jusqu’à présent refusé d’en révéler le contenu.

8. Pourquoi le Père Gruner est-il si concerné par le Message de Fatima?

Parce qu’il se soucie de la destinée de l’Eglise et du monde, et les demandes de Notre Dame de Fatima ne sont pas respectées. Beaucoup de Catholiques, avec le Père Gruner croient avec juste raison que la Consécration de la Russie - et précisément de la Russie - est cruciale pour résoudre les crises de l’Eglise et du monde de nos jours parce que, comme Notre Dame a averti à Fatima, "Si mes demandes sont accordées, la Russie sera convertie et il y aura la paix. Sinon, ... les bons seront martyrisés, le Saint Père aura beaucoup à souffrir, beaucoup de nations seront anéanties."

Infiniment plus important, beaucoup d’âmes seront en perdition en Enfer pour l’éternité, si on ignore le Message de Fatima, parce que Notre Dame de Fatima a dit clairement que le salut de beaucoup d’âmes résultera de l’obéissance à son Message. C’est la raison prioritaire de l’apostolat du Père Gruner.

9. Mais la consécration de la Russie n’a t’elle pas été faite en 1984 par le Pape?

Non elle ne l’a pas été, ceci nous le savons par l’aveu même du Pape immédiatement après l’acte de Consécration sur la place Saint Pierre le 25 Mars 1984 aussi bien que quelques heures plus tard le même jour, le Pape a dit que la Russie qu’il désigne par "ces peuples là" attendait toujours sa Consécration spécifique au Coeur Immaculé de Marie. Cet aveu fut reporté le lendemain même, 26 Mars 1984 dans l’Osservatore Romano (le journal Officiel du Vatican) et dans l’Avvenire (le magazine des évêques Italiens). De plus, la plupart des évêques du monde n’ont pas participé à cette cérémonie de 1984. Beaucoup d’évêques disent librement qu’ils n’y ont jamais participé, encore que leur participation soit nécessaire pour que la Consécration de la Russie soit valide.

Dans le numéro de Septembre 1985 de "Sol de Fatima ", une publication de l’Armée Bleue en Espagne, rapportait que Soeur Lucie a dit publiquement que la Consécration de 1984 du monde ne répondait pas aux demandes de Notre Dame parce que "il n’y avait pas la participation de tous les évêques et mention ne fut pas faite de la Russie ".

Quand on lui posait la question précise, "Donc la consécration n’a pas été faite selon les demandes de Notre Dame?", Soeur Lucie répondait, "Non, beaucoup d’évêques n’ont pas attaché d’importance à l’Acte".

10. Mais de toute façon le Message de Fatima n’est-t-il pas juste une révélation personnelle?

Sûrement pas! le Message de Fatima a été confirmé digne de foi par un miracle public sans précédent, le miracle du Soleil en présence de soixante dix mille (70 000) témoins oculaires regroupant croyants et non-croyants, précisément à l’heure où les voyants de Fatima ont dit que cela se passerait. Le Pape Jean Paul II sur qui on a tiré le jour même de l’anniversaire de la 1ère apparition de Fatima, a publiquement reconnu que Notre Dame de Fatima lui a sauvé la vie et a déclaré dans son discours à Fatima l’année suivante que le Message de Fatima "impose une obligation à l’Eglise" et "est plus pertinent aujourd’hui que lors de l’apparition de Notre Dame ...."

Comme l’a noté le grand Evêque allemand Rudolf Graber: " il existe le cliché (Ici existe le cliché): "c’est seulement une révélation personnelle" par lequel Fatima est légèrement mis de côté.... [mais] une distinction sérieuse devrait être faite entre les révélations personnelles destinées uniquement à celui qui reçoit le Message et celles où le message est déclaré être pour toute l’humanité en général. Les premières peuvent, sérieusement être ignorées mais les dernières doivent être prises au sérieux et Fatima appartient à cette catégorie! "

Notre Dame a donné Son Message à Fatima avec ses graves avertissements au monde entier. En ce temps de graves crises pour le monde, ce serait le comble de la folie de laisser de côté le Message de Fatima comme une simple révélation personnelle!