Le Réseau de Fatima: LA SOEUR LUCIE EXPLIQUE LA DÉVOTION

La Soeur Lucie Explique La Dévotion Des Cinq Premiers Samedis


Le 1e novembre 1927, Soeur Lucie écrivait à sa marraine, Dona Maria de Miranda:

"Je ne sais pas si vous connaissez déjà la dévotion de réparation des cinq samedis au Coeur Immaculé de Marie. Comme il est encore récent, j'aimeraie vous inspirer de faire cette pratique, parce que c'est demandé par Notre chère Mère Divine, et Jésus a manifesté un désir qu'elle soit pratiqué. En plus, il me semble que vous seriez fortunés, chère marraine, pas seulement de la connaître et de donner Jésus la consolation de la pratiquer, mais encore à la faire connue et enlaçée par beaucoup d'autres personnes.

"Il consiste en cela: Pendant cinq mois au premier samedi, de recevoir Jésus dans la communion, de réciter un Rosaire, de garder compagnie avec Notre Dame pendant quinze minutes en méditant sur les mystères du Rosaire, et de faire une confession. La confession peut être faite quelques jours auparavant, et si dans cette confession précédente vous avez oublié l'intention (requise), l'intention suivante peut être offerte, pourvu qu'au premier samedi l'on reçoit la communion sacrée dans un état de grâce, avec l'intention de réparer des offenses contre la Vierge la Plus Sacrée et qui affligent Son Coeur Immaculé.

"Il me semble, ma chère marraine, que nous sommes fortunés d'être capables de donner Notre chère Mère Divine cette preuve d'amour, parce que nous savons qu'Elle la désire. Quant à moi, j'avoue que je ne suis jamais si heureuse qu'à l'arrivée du premier samedi. N'est-il pas vrai que notre bonheur la plus grande, c'est d'appartenir entièrement à Jésus et Marie et de Les aimer uniquement, sans des réservations? Nous voyons cela si clairement dans les vies des saints ... Ils étaient heureux parce qu'ils aimaient, et nous, ma chère marraine, nous devons chercher d'aimer comme eux, pas simplement de sentir de la joie en pensant de Jésus, ce qui est le moindre important--parce que si nous ne l'aimons pas içi en dessous, nous l'aimerons en haut au-dessus--mais de donner à Jésus et Marie la consolation pour étre aimé ... et que dans l'échange pour cet amour Ils pourraient être capable de sauver beaucoups d'âmes."