Le Réseau de Fatima: La Crise de Notre Époque (I)

La Crise de Notre Époque


Le monde est de plus en plus convulsé par l'approfondissement d'une série des crises qui paraissent au-delà de la capacité des hommes ou d'alléger ou de résoudre. L'évidence des crises sociales et de la pourriture morale est partout autour de nous. Dans le particulier, la famille, la source et le garant de la civilisation, est assaillie et mise en danger par tous côtés, attrapée dans une marée d'hausse d'avortement, divorce, drogues et abus d'alcool et de conflit entre les génerations. Comme nous regardons autour de nous, nous voyons un monde effondrant vite en la violence, la corruption et le péché. Certes, aux "domaines de meurtre" trempées de sang en Liban ou en Bosnie, ou dans les "rues méchantes" de New York ou de Los Anges, les vies de millions de gens ordinaires restent en péril terrible (et croissant).

Dans la communauté catholique, il y a des causes supplémentaires pour le souci. Nos bancs, confessionaux, séminaires et couvents qui deviennent de plus en plus vides sont une témoignage sinistre à la crise qui continue dans notre Foi Sacrée. Dans l'immense majorité de nations industrialisées, assistance à masse est tombée en des chiffres seuls (en Allemagne, par exemple, moins que cinq pourcent de tous Catholiques assistent régulièrement crisis7.jpg
- 11.4 Kla Masse et les nombres ne sont pas beaucoup meilleur en Amérique du Nord). Depuis la fin du Vatican Conseil II au commencement des années soixante, l'Église atteste sa baisse d'autorité et d'influence à un niveau ne pas vue pendant plus que 1800 ans! Beaucoup de théologiens et expertes de Fatima croient maintenant que cette crise dans la Foi Catholique est le sujet de l'encore-pas publié Troisième Secret de Fatima et contient la réponse du ciel à la confusion et chaos qui est répandu dans l'Église.

que nous approchons le nouveau millénnaire, le droit à la vie donné par Dieu à tout être humain est sous l'attaque violente par tous côtés. Depuis la légalisation d'avortement aux États-Unis, plus que 30 000 000 enfants ont été assasinés dans les matrices de leurs propres mères. Autour du globe, cette "abattage des innocents" silencieuse continue à produire un holocauste de mort sans précédent dans l'histoire humaine. Les tendances actuelles de légaliser et d'élargir l'emploi de euthanasie aux Etats-Unis, en Canada et à travers Europe sont certaines de résulter aux morts d'encore des millions de gens âgés, infirmes et/ ou autrement "superflus."

Certainement, certains des problèmes terribles confrontant le monde peuvent (et devraient) être résolus dans le cercle de la famille et par des hommes et femmes de bienveillance travaillant dans leurs propres sphères d'influence. Quand même, beaucoup de problèmes restent au-delà l'étendue de l'individu ordinaire. Le gouvernement, loin de fournir des solutions, est trop souvent la source du problème. Aussi la science et l'industrie, parfois nommés les nouveaux" sauveurs" de l'humanité, a produit des desreglements vastes sociales et culturelles; elles ont aussi donné la naissance aux technologies qui menacent les vies et le bien-être de milliards d'hommes, femmes et enfants. On ne doit pas être "anti-science" pour reconnaitre que les dilemmes difficiles du présent—les changements du climat, la pollution et la guerre nucléaire—menacent tout le monde.

Tandis que certains problèmes que nous affrontons aujourd'hui sont le résultat des procédés historiques ou naturels, il est de plus en plus clair que bien d'autres sont les produits des forces intentionnelles qui opposent la Foi Chrétienne et qui sont consacrées consciemment à la destruction des valeurs et des idéaux les plus chéris de notre civilisation. L'hausse de Communisme pendant la première moitié du 20ème siècle engendrait la glorification répandue de matérialisme et l'athéisme, établissant une nouvelle "religion d'homme" sans et opposant à Dieu. Parlant à Fatima six mois avant la Révolution Bolchevique, Notre Dame avertissait que, si homme n'arrêterait pas offenser Dieu, Il employerait Russie comme Son "instrument " élu à punir le monde. Elle déclarait davantage que, si le monde ne tenirait pas compte de Ses requêtes de Fatima (surtout pour la consecration de la Russie), la Russie "semerait ses erreurs en face la terre, soulevant des armes et ... anéantissant de divers nations."

Et tout comme la Mère de Dieu prédisait, les "erreurs" de la Russie—le matérialisme, l'athéisme militant, le totalitarisme, l'avortement, l'euthanasie et le génocide—ont repandu en face de la terre, partant des montagnes de cadavres comme les "fruits" par lesquels "vous les connaîtrez" (Matthieu 7:16). Des douzaines de nations et des peuples ont été exterminé sans pitié aux noms des philosophies et des partis politiques dérivant de la même doctrine anti-Dieu, anti-religieuse enchâssée pour la première fois dans la loi de la Russie Bolchevique en 1917. Malgré la "mort de Communisme" beaucoup-annoncée, les 40 000 cadavres de Chechnya démontrent aujourd'hui que les "erreurs" de la Russie continuent à exiger un péage sanglant et inflexible sur les peuples du monde.

À Fatima, Notre Dame déclarait: "C'est seulement moi qui peux vous aider." Considérant la confusion, le chaos et la violence qui nous entourent aujourd'hui, Ses mots semblent moins une promesse prophétique qu'une annonce évidente et indéniable d'un fait historique.



Lisez du
Plan de Notre Dame pour la paix