From Father's Desk

Communiqué spécial

25 juin 2010

La vérité révélée au sujet du Troisième Secret
— et sur la TV italienne

En mai, nous sommes allés à Rome avec The Fatima Challenge (Le Défi de Fatima) — un rassemblement de spécialistes, venus du monde, qui ont exposé tous les faits sur Fatima sous le réflecteur public. Fatima est devenue 'la' nouvelle.

Nous avons réussi au-delà de toutes nos espérances. Et l'impact de The Fatima Challenge continue. La vérité résonne même plus fort. Maintenant elle retentit sur la principale télévision italienne, qui vient juste de diffuser un programme appelé : Top Secret - 'Fatima : Une Histoire Inachevée'.

Maintenant on n'a plus à avoir peur d'être traité d'excentrique ou de 'Fatimiste' pour afficher son opposition à la position 'officielle' de la bureaucratie du Vatican sur le Troisième Secret et le Message de Fatima en général.

Des journalistes du Vatican très respectés, tel que Andrea Tornielli, disent maintenant ce que nous avons dit depuis longtemps : Il y a une partie cachée du Troisième Secret. Tornielli l'a affirmé au programme de TV ci-dessus mentionné, qui rapporte aussi les commentaires du Père Nicolas Gruner, reconnu pour répandre cet apostolat pendant 33 ans et qui a convoqué The Fatima Challenge à Rome.

Et Rome a écouté. Le Pape a écouté. Maintenant toute l'Italie écoute.

La semaine suivante The Fatima Challenge, le Pape Benoît XVI, en route vers le Portugal pour marquer le 93ième anniversaire de l'apparition de Notre Dame, le 13 mai 1917, s'est dit d'accord avec ce qui a été prononcé à la conférence, à savoir, ce que cet apostolat dit depuis plusieurs années : Le Troisième Secret ne concerne pas le passé, mais il concerne ce qui arrive maintenant et ce qui est à venir.

«Déçu est celui qui pense que la mission prophétique de Fatima est terminée».

Ainsi a parlé le Saint-Père. Et en parlant ainsi, le Pape ne s'est pas seulement rangé du côté des 'Fatimistes', autrefois un terme de désobligeance, mais il a rendu notre position respectable dans les médias prédominants.

Beaucoup de catholiques et de commentateurs de médias en Italie reconnaissent maintenant qu'on ne nous a pas donné le texte complet du Secret. Et ils citent le témoignage que nous avons présenté dans nos publications au cours des années et dans The Devil's Final Battle [La Bataille Finale du Démon] en particulier. Ils citent aussi les récentes déclarations du Saint-Père que les événements prédits dans le Troisième Secret, préfigurent la souffrance de l'église, à cause des péchés de ses propres membres, comme nous l'avons vu dans la crise cléricale des abus sexuels. Le Pape a dit que les 'réalités' prédites dans le Troisième Secret 'se déroulent' et qu'elles sont 'terrifiantes'. Alors, le Pape Benoît rejette comme fausse la position avancée avec une telle insistance opiniâtre de son Secrétaire d'état, le Cardinal Tarcisio Bertone, que Fatima est une histoire révolue.

Maintenant, les médias se sont aussi tournés contre Bertone. Dans le Top Secret - 'Fatima : Une Histoire Inachevée', Tornielli dit ce que le Père Gruner, Chris Ferrara et autres spécialistes du Vatican ont dit : à savoir que le Cardinal Bertone a échoué à présenter l'enveloppe contenant le texte caché du Troisième Secret.

Comment savons-nous ceci? Parce que l'Archevêque Capovilla, l'ancien secrétaire du Pape Jean XXIII toujours vivant, a dit qu'il a écrit sur une enveloppe, selon les instructions du Pape Jean, les noms de ceux qui ont lu le Secret et la décision du Pape de laisser à ses successeurs de disposer du Secret. Le Cardinal Bertone a montré ce qu'il a prétendu être l'enveloppe contenant l' 'authentique' Troisième Secret sur la télévision italienne, en 2007, mais l'enveloppe ne contenait aucun écrit, sauf la recommandation de Soeur Lucie qu'elle ne devait pas être ouverte avant 1960, sur l'ordre exprès de Notre Dame.

Quand le collaborateur et co-auteur du Cardinal Bertone, Guiseppe De Carli, fut questionné au sujet de cette divergence à The Fatima Challenge, il n'a pu donner de réponse satisfaisante et essaya d'écarter le problème en disant que Fatima 'n'est pas une histoire d'enveloppes'. Mais, la vérité est sortie, et sur la TV italienne prédominante : Bertone a été moins qu'honnête. En fait, le Cardinal a trompé délibérément, et sur un sujet très grave : les paroles de Notre Dame de Fatima.

Tornielli, comme s'il citait ce qui a transpiré à The Fatima Challenge, rapporte la divergence sur l' 'enveloppe de Capovilla', comme une indication qu'il y a un texte manquant, un 'texte attaché' à la vision révélée par le Vatican en juin 2000.

Le programme va encore plus loin, et insiste, comme Le Centre Fatima l'a toujours fait, que le texte manquant est une continuation de la phrase « Au Portugal le dogme de la Foi sera toujours préservé etc. » Le journaliste dit que Notre Dame ne pourrait avoir terminé sa révélation à la Soeur Lucie avec un 'etc', et note que Le Message de Fatima du Vatican, publié avec le communiqué de la vision en 2000, évite manifestement d'aborder cette question.

M. Allessandro Banfi, co-directeur de Mediaset Channels, un réseau de TV italien, enregistre aussi maintenant qu'il doit y avoir un texte manquant du Troisième Secret.

Comme le journaliste italien Antonio Socci, auteur du Quatrième Secret de Fatima, l'a fait remarquer, le Pape s'est engagé à la tâche de 'dire la vérité' au sujet du Troisième Secret. Et maintenant, il a des alliés dans les médias prêts à suivre sa conduite.

Comme l'effet de The Fatima Challenge et les paroles du Pape continuent de faire de la vague, nous vous tiendrons informés. Pour le moment, joignez-vous à nous en remerciant Notre Dame pour avoir béni nos efforts et en continuant de prier. Son Triomphe dot être très proche.